Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Covid 19 - Des mesures supplémentaires pour renforcer la double stratégie de lutte contre le rebond du coronavirus

Covid 19 - Des mesures supplémentaires pour renforcer la double stratégie de lutte contre le rebond du coronavirus

Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

Le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce lundi 27 juillet 2020 suite à l’évolution de la situation épidémiologique qui est, comme toujours, suivie en continu. Sur base des nouvelles informations sanitaires, un nouveau rapport a été demandé ce weekend au Celeval. Sur base de ce rapport, il a été décidé de renforcer la stratégie à deux volets – national et local – mise en place la semaine dernière pour faire face à la résurgence du virus.

Jusqu’à présent, la bulle sociale de chaque individu se limitait à 15 personnes par semaine. A partir de mercredi, elle passera à 5 personnes, toujours les mêmes, pour les quatre prochaines semaines – et ce, pour un foyer tout entier et non plus par personne. Les enfants de moins de 12 ans ne comptent pas dans ces 5 personnes. Ces 5 personnes sont des gens en plus du foyer avec qui des contacts rapprochés ont lieu, c’est-à-dire des contacts pendant lesquels les distances de sécurité ne sont pas toujours assurées.

Vous pouvez trouver plus d’infos sur des mesures supplémentaires ici : https://centredecrise.be/fr/news/des-mesures-supplementaires-pour-renforcer-la-double-strategie-de-lutte-contre-le-rebond-du

 

 

Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce 23 juillet afin d’une part, de faire le point sur la situation sanitaire et d’autre part, de prendre les mesures qui s’imposent au vu de cette situation.

Compte tenu des indicateurs épidémiologiques, il a été décidé de ne pas activer la phase 5 du déconfinement. Les limites maximum de personnes pour les réceptions et les événements avec public resteront donc les mêmes. En ce qui concerne les foires et salons, une reprise des activités est envisagée pour le 1er septembre, sous strictes conditions et en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Plus d’informations sur les mesures : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/approche-nationale-et-locale-pour-freiner-le-rebond-de-lepidemie-du"


 

Chers citoyens,

Vous trouverez ci-dessous les dernières informations relatives aux nouvelles mesures prises en ce qui concerne le port du masque.

Le Comité de concertation a décidé d’élargir l’obligation du port du masque en Belgique à partir de ce samedi 11 juillet. Cette décision a été prise suite à une réunion du Comité de concertation en présence des membres du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES).

Pour mémoire, le port du masque était déjà obligatoire dans un nombre limité de situations, comme les transports en commun ou lors de l’exercice de profession avec contacts rapprochés (coiffure, etc.) par exemple.

Lieux où le port du masque devient obligatoire ce 11 juillet

À partir du samedi 11 juillet, le port du masque sera donc également imposé dans :

  • les magasins et les centres commerciaux
  • les cinémas
  • les salles de spectacle ou de conférence
  • les auditoires
  • les lieux de culte
  • les musées
  • les bibliothèques

Il est déjà annoncé que "cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique de notre pays" mais aussi que "le port du masque reste toujours fortement recommandé dans les autres situations".

Soucieuses de vouloir montrer l’exemple, les Autorités communales ont décidé de rendre le port du masque également obligatoire à l’Administration communale d’Orp-Jauche.

Des sanctions prévues contre ceux qui ne respectent pas les règles

Les citoyens qui ne respectent pas l’obligation de port du masque dans les situations précitées s’exposent à une sanction pénale qui sera prévue dans un arrêté ministériel. Cet arrêté prévoira également "la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée".

Pour rappel, les masques ne sont jamais obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans. Des dispositions particulières sont également prévues pour les personnes qui ne peuvent pas porter un masque pour des raisons médicales.

Le communiqué précise également qu'un Conseil National de Sécurité électronique aura lieu ce vendredi et qu'il "entérinera cette décision".

Rappel des "six règles d’or"

Les autorités rappellent et soulignent avec insistance que le masque est une protection supplémentaire qui ne dispense pas du suivi des six "règles d’or" relatives au déconfinement, à savoir:

  1. Appliquer les mesures d’hygiène comme le lavage régulier des mains
  2. Favoriser les activités en extérieur
  3. Apporter une attention particulière pour les groupes vulnérables
  4. Garder autant que possible une distance de sécurité d’1m50
  5. Limiter les contacts (15 personnes par semaine)
  6. Limiter la taille de vos rassemblements (15 personnes)

 

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE

 


 

 

Chers citoyens,

Voici les dernières informations de notre Première Ministre Sophie Wilmès après le Conseil de ce mercredi 24 juin dernier :

"Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est accordé pour un passage en phase 4 du déconfinement à partir du 1er juillet, sur base de l’accord des experts du GEES qui repose sur la bonne évolution de la situation épidémiologique.
Les six règles d’or restent en vigueur, à savoir :

•    Le respect des règles d’hygiène ;
•    Le fait de privilégier les activités en extérieur ;
•    La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;
•    Le respect des distances de sécurité ;
•    La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer. Pour rappel, ce droit est individuel.
•    Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci.

Plus d’informations sur les mesures : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/lancement-de-la-phase-4-du-deconfinement-partir-du-1er-juillet"

 

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE


 
 

 

Chers citoyens,

Voici les dernières informations de notre Première Ministre Sophie Wilmès après le Conseil de ce mercredi 13 mai dernier :

Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

Ce mercredi 3 juin, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a validé le passage en phase 3 du plan de déconfinement, à partir du 8 juin prochain. En effet, comme en témoigne le rapport quotidien des autorités sanitaires, les indicateurs qui reflètent notre situation sanitaire sont encourageants. Les experts ont donc donné leur feu vert au lancement de cette nouvelle phase.

Celle-ci marque un changement radical d’approche par rapport aux règles en vigueur jusqu’à aujourd’hui. En effet, désormais, la liberté est la règle et les interdictions constituent l’exception.

Les activités qui resteront interdites le seront car elles impliquent soit des contacts trop rapprochés entre les individus, soit des rassemblements de masse ou encore parce que des protocoles – c’est-à-dire les règles spécifiques pour un secteur – n’ont pas encore pu être définis.

Cette nouvelle approche s’appréhende sur deux niveaux. D’abord, le comportement individuel (quel comportement dois-je adopter face aux libertés retrouvées ?) et d’autre part, le cadre réglementaire qui s’applique à une activité organisée (quels protocoles sont mis en oeuvre par les professionnels pour organiser une activité ?).

Plus d’informations sur: https://centredecrise.be/fr/news/lancement-de-la-phase-3-du-plan-de-deconfinement-partir-du-8-juin-0

 

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE

 


Chers citoyens,

Voici les dernières informations de notre Première Ministre Sophie Wilmès après le Conseil de ce mercredi 13 mai dernier :

 

Communiqué de presse de la Première Ministre Sophie Wilmès

Ce mercredi 13 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a pris la décision, sur base du rapport des experts du GEES, d’enclencher la phase 2 de notre plan de déconfinement à partir du 18 mai prochain.

La prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée.

Plus d’informations sur l’adaptation des mesures ici : https://centredecrise.be/fr/news/deconfinement-lancement-de-la-phase-2-partir-du-18-mai

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE


 

Chers citoyens,

Voici les dernières informations de notre Première Ministre Sophie Wilmès après le Conseil de ce mercredi 6 mai dernier :

 

"Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

Ce mercredi 6 mai 2020, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni afin de valider, de compléter et de préciser la nouvelle phase de la stratégie de déconfinement, à savoir la phase 1b qui commencera le 11 mai prochain. Les experts ont donné le feu vert au lancement de cette nouvelle phase au regard de plusieurs critères favorables pour le moment, à savoir le nombre d’hospitalisations par jour, la tendance moyenne de ces hospitalisations qui est à la baisse par rapport aux semaines précédentes, le nombre de lits occupés dans les unités de soins intensifs, le testing et le tracing. Ces critères continueront à jouer un rôle dans le déconfinement graduel.

Lisez la suite : https://centredecrise.be/fr/news/deconfinement-phase-1b-partir-du-11-mai-elargissement-des-contacts-sociaux-et-ouverture-des-0"

 


 

Chers citoyens,

Voici les dernières informations de notre Première Ministre Sophie Wilmès après le Conseil de ce vendredi 24 avril dernier :

 

Message de la Première Ministre, Sophie Wilmès

"Coronavirus : la Belgique a fixé sa stratégie de « sortie de crise »

Sur la base d’un avis du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce vendredi 24 mars au Palais d’Egmont pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus. Pour rappel, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont pris ensemble une série de mesures depuis le 12 mars dernier afin de freiner la propagation du COVID-19 dans notre pays.

Les indicateurs encourageants – tels que la diminution du nombre d’hospitalisations journalières ou l’aplatissement de la courbe des décès liés au virus – permettent aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. Les autorités insistent néanmoins sur le fait que le virus est toujours présent sur notre territoire et reste dangereux pour la population.

Les mesures strictes de confinement sont maintenues, au plus tôt, jusqu’au 3 mai inclus.

Ensuite, la Belgique pourrait entamer son processus de déconfinement, si les conditions le permettent.

Il est important de souligner que certaines règles resteront en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons.

Il s’agit :

- De la limitation des contacts entre personnes ;

- Du respect des distances de sécurité ;

- Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».

Lisez la déclaration complète sur https://www.info-coronavirus.be/fr/news/cns-24-04/"

 

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE

 


Chers citoyens,

Nous vous prions de trouver ci-dessous le "communiqué" de Madame la Première Ministre, Sophie Wilmès, du mercredi 15 avril 2020.

" Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) de ce mercredi 15 avril, plusieurs décisions ont été prises. Comme à chaque fois, ces décisions reposent sur les avis des experts scientifiques.

Il a été décidé lors de cette réunion du CNS, en concertation avec les Ministres-présidents, de prolonger les mesures de confinement actuellement en vigueur jusqu’au 3 mai inclus.

Afin de rendre cette prolongation de confinement plus soutenable, nous avons également décidé que :

  • Les magasins de bricolage et les jardineries pourront rouvrir leurs portes, aux mêmes conditions que les magasins d’alimentation. Les distances de sécurité devront donc être d’application ;
  • Nous autorisons également les résidents des structures d’hébergement – c’est-à-dire les maisons de repos et de soins ou les centres pour personnes avec un handicap par exemple – à recevoir la visite d’un proche désigné. Cela, à condition que le résident en question ne présente aucun symptôme de la maladie depuis deux semaines. Cette personne devra toujours être la même. Les maisons de repos se chargeront de l’organisation de ces visites. Ces règles seront aussi d’application pour les personnes qui vivent seules et qui ne peuvent pas se déplacer.

Les consignes de base restent inchangées jusqu’au 3 mai et doivent impérativement être respectées. Les forces de l’ordre continueront à s’en assurer.

Un nouveau Conseil National de Sécurité sera organisé la semaine prochaine et aura pour objectif d’élaborer de manière plus précise la prochaine étape du déconfinement. Notre objectif est de pouvoir organiser le déconfinement progressif pour le début du mois de mai. A noter qu’il s’agira d’un processus évolutif et basé, comme toujours, sur les travaux des scientifiques.

Cette stratégie reposera sur plusieurs piliers, à savoir les distances de sécurité, le dépistage à grande échelle mais aussi le tracing, et le développement de nouvelles règles à appliquer dans le monde du travail. 

Il est clair que le port du masque – même dit de confort – jouera aussi un rôle important dans la stratégie de déconfinement. Un premier rapport nous a été remis par les scientifiques et les représentants fédéraux et régionaux de la santé. Il nous indique que, lorsque les mesures de confinement seront levées progressivement, les masques en tissu seront conseillés pour toute situation où les distances de sécurité ne peuvent être respectées. Cela passera notamment par une production nationale. Néanmoins, les masques ne remplaceront pas les mesures d’hygiène et les distances de sécurité. 

A court-terme, le Conseil National de Sécurité se prononcera sur les analyses et propositions du groupe en charge de l’Exit Strategy, notamment sur le timing adéquat et les conditions de réouverture progressive d’une part, des commerces et d’autre part, à terme, des cafés, restaurants et bars mais aussi sur la situation des écoles, des stages et des mouvements de jeunesse et les voyages. Il est déjà acquis qu’aucun événement de masse tels que les festivals ne pourront être organisés avant le 31 août inclus.

Concernant le monde du travail, les règles actuelles resteront d’application jusqu’à ce que des protocoles d’accord puissent être scellés, secteur par secteur. L’objectif de ces protocoles sera de permettre aux entreprises de reprendre le plus rapidement possible une activité normale, tout en garantissant les conditions adéquates de travail de leurs employés et qui devront être adaptées aux circonstances. Le télétravail devra, quant à lui, continuer à être privilégié pendant un certain temps encore."

 

La Directrice générale,                                                                      Le Bourgmestre,

(s.) S. SANTUCCI                                                                              (s.) H. GHENNE

 


 

 

 

 



 

 

Sous mots clés standards