Information

Message important de l'In BW : « Comme suite à l’épidémie de coronavirus, nous vous informons que nous sommes contraints de suspendre la collecte en porte à porte des papiers/cartons sur la totalité du territoire de la Province du Brabant Wallon + Ville de Braine le Comte pour une durée indéterminée. En effet, vu le personnel en nombre réduit, la priorité doit être donnée à la collecte des déchets résiduels et organiques. Cette mesure prend effet ce mardi 24/03. Si cette communication ne vous est pas parvenue à temps, merci de bien vouloir rentrer les papiers-cartons que vous auriez déjà mis sur le trottoir en attendant la reprise de la collecte.

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Prévention des inondations / Conseils aux citoyens

Conseils aux citoyens

Lors de la construction ou le réaménagement de leurs bâtiments, les citoyens peuvent prendre diverses mesures visant à assurer la sécurité des personnes, limiter la pénétration d’eau dans le bâtiment, et faciliter le retour à la normale après l’inondation.

 

  1. En ce qui concerne la sécurité des personnes, on peut :

 

    1. Identifier ou créer une zone refuge où les personnes pourront se mettre à l’abri en attendant une évacuation ou la décrue. Aménager des locaux situés plus haut que les crues, qui seront équipés d’un confort minimal : matériel d’éclairage, réserve d’eau potable, source d’énergie permettant un chauffage. Une telle zone doit aussi permettre d’appeler ou de se signaler à l’extérieur.

 

    1. On peut aussi prendre des mesures qui faciliteront l’accès aux services de secours : balisage des chemins d’accès à la maison, crochets à différentes hauteurs pour l’amarrage de barques, dégager les grandes branches ou les câbles aériens pour l’approche d’un hélicoptère.

 

    1. Empêcher la flottaison d’objets (cuves arrimées, équipées de vannes de sécurité pour empêcher les écoulements d’hydrocarbures, réserves de bois, cabanons légers, jeux d’enfants, etc.).

 

    1. Matérialiser les emprises des piscines et bassins enterrés au moyen de balises.

 

    1. Installer des batardeaux devant les portes et autres ouvertures situées sous le niveau inondable. Il suffira d’y glisser des planches et de les étanchéifier au moyen d’un joint de silicone en cas d’inondation.

 

    1. Prévoir des sacs de sable pour limiter l’entrée de l’eau dans le bâtiment (possibilité de les demander au Service Technique Communal au 0479/43.23.75).

 

    1. Colmater les fissures et les joints (défectueux) des murs extérieurs. En outre, les joints de ventilation des murs extérieurs doivent être bouchés avant une inondation, et débouchés immédiatement après.

 

    1. Colmater les gaines des réseaux (électricité, téléphone, gaz, eau, etc.)

 

    1. Obstruer les bouches de ventilation situées sous le niveau inondable.

 

    1. Installer des clapets anti-retour pour empêcher les eaux sales provenant des drains, des égouts, des toilettes, etc. d’entrer dans l’habitation.

 

    1. Prévoir des pompes intérieures pour rejeter l’eau.

 

    1. Aménager les abords du bâtiment : prévoir des pentes qui éloignent l’eau des bâtiments, prévoir des revêtements perméables, et même des zones filtrantes plantées.

 

    1. Utiliser des isolants thermiques retenant faiblement l’eau.

 

    1. Éviter des cloisons en plaques de plâtre.

 

    1. Installer des menuiseries extérieures (portes, châssis) en PVC ou aluminium.

 

    1. Mettre hors eau le tableau électrique, et créer un réseau distinct pour les locaux inondables, ce qui permet de conserver des circuits électriques en fonctionnement dans les parties « à sec ».

 

    1. Mettre hors eau les installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

 

    1. Installer des portes et des portes-fenêtres avec un seuil de faible hauteur, de manière à faciliter l’évacuation des eaux de nettoyage vers l’extérieur.

 

    1. Utiliser des revêtements de sol résistants à l’eau (carrelages plutôt que parquets ou tapis).

 

    1. Créer un drainage périphérique, afin de faciliter l’évacuation des eaux présentes dans le sol, et le séchage des murs enterrés.

 

  1. A plus court terme : lorsqu’une période d’inondation est prévue, quelques précautions permettent de réduire fortement les conséquences. Il est donc précieux de se constituer une « check-list » individualisée, en complément aux autre mesures déjà mises en place.

 

2.1 Matériel à prévoir :

  • blocs de béton ou de béton cellulaire pour surélever les meubles ;
  • sacs de sable ;
  • matériel de protection : tubes de silicone, lampe de poche, couvertures, trousse de secours, gants et bottes en caoutchouc, et appareil photo.

 

2.2. Établir une liste des personnes à contacter :

  • services de secours (112), services communaux (019/63.02.13)
  • fournisseurs de gaz, électricité, téléphone
  • centre antipoison (070-245 245)
  • assureur : vérifier sa couverture d’assurance
  • infocrues
  • communiquer avec le voisinage pour harmoniser les protections
  • arrimer et étanchéifier les équipements de stockage des produits polluants (principalement les citernes de mazout)

 

2.3. Avant l’inondation :

  • assurer l’étanchéité des portes, fenêtres, soupiraux, aérations des murs, etc. ;
  • couper les réseaux électriques susceptibles d’être inondés, et débrancher l’électroménager ;
  • placer les éléments sensibles dans les zones hors eau (papiers importants, électroménager, matériel HiFi, produits polluants, etc.)
  • déplacer son véhicule dans un endroit sûr, mais endehors du passage des véhicules de secours ;
  • faire une réserve d’eau potable et de nourriture ;
  • s’assurer que les voisins sont au courant de l’éventualité d’une inondation.

 

2.4. Pendant l’inondation :

  • surveiller la montée des eaux via les repères préétablis ;
  • rester à l’écoute des consignes des services de secours (Bealert, Passion fm, réseaux sociaux, etc.) ;
  • noter le niveau maximum de l’eau, et prendre des photos pour l’assurance ;
  • utiliser des gants en caoutchouc pour toutes les manipulations (risque de contamination de l’eau).

 

2.5. Après l’inondation :

  • en cas d’évacuation, éviter de retourner seul dans la maison, et vérifier la présence d’éventuelles anomalies (fissures sur les murs, affaissements et érosions du sol à proximité du bâtiment, résidus pollués) ;
  • faire contrôler les circuits électriques par un professionnel avant leur remise en route ;
  • vérifier l’immobilité des réservoirs de gaz et de fuel ;
  • déboucher les orifices d’aération et de séchage.
  • ventiler les pièces et chauffer dès que possible
  • vérifier la potabilité de l’eau auprès de l’autorité communale (019/63.02.10), et ne pas consommer les aliments ayant été en contact avec l’eau ;
  • s’assurer que l’évacuation des eaux usées peut se faire normalement ;
  • faire un inventaire des dégâts et prendre des photos pour l’assurance ;
  • commencer rapidement le déménagement (sortir les meubles), le nettoyage et le séchage.